La licence STAPS face à la réforme du Bac

Suite à la réforme du bac prévu en 2021, les lycéens devront choisir 3 spécialités parmi les 12 proposées. Le choix de ces spécialités ne devra toutefois pas affecter l’admission en STAPS. Pour valider une demande, ce sera le niveau de compétence du candidat sur les spécialités qu’il a choisi qui sera jugé. Cela permet aux bacheliers de choisir le STAPS, peu importe le parcours qu’ils auront suivi. Mais s’il n’y a pas de spécialités obligatoires, il y a celles qui sont recommandées.

Quelles sont ces spécialités recommandées ?

Afin de pouvoir mener à bien vos études en vue de l’acquisition de la licence STAPS, certaines spécialités sont recommandées. Il y a en premier lieu les spécialités qui permettent d’obtenir les compétences telles que l’argumentation, la réflexion, etc. Ce sont les spécialités SES, HGGSP et HLP. Ensuite, il y a les spécialités qui apportent des compétences scientifiques utiles. Elles regroupent entre autres les mathématiques, la physique-chimie, les NSI, la biologie-écologie et la SVT. Il faut noter toutefois que ce ne sont que des recommandations et il est tout à fait possible de choisir d’autres spécialités comme les arts ou les langues. Par ailleurs, on notera également que le fait de choisir ces spécialisations recommandées ne validera pas d’office votre admission à la licence STAPS.

Les attendus pour intégrer la licence STAPS

La réforme du bac ne modifie pas les « attendus » pour rejoindre la licence STAPS. De ce fait, les prérequis pour suivre cette formation post-bac restent basés sur les compétences scientifiques et sportives. D’autres critères tels que les compétences en expression écrite et orale sont également considérées. À part cela, il y a les compétences de citoyenneté pouvant par exemple être définie par les engagements associatifs, le secourisme, etc. du candidat.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *