Un manager doit-il être gentil ou non ?

En tout cas, ceux qui n’ont connu que le management à la dure diront qu’il faut être méchant et agressif pour gagner. Par ailleurs, beaucoup pensent que la gentillesse n’a pas sa place au sein d’une entreprise, et un manager gentil n’est rien d’autre qu’un faible qui n’est certainement pas fait pour diriger une équipe, une entreprise.

La gentillesse a-t-elle sa place dans une entreprise ?

Dans certaines sociétés, celui qui aurait l’audace de proposer une telle idée risque sa place et peut se retrouver au chômage en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, preuve s’il en faut que son manager est tout sauf gentil. En fait, dans la culture française, on aime ce qui est établi, pas question de se remettre en cause, les formules qui ont gagné devraient pouvoir continuer à gagner, point final. Mais ce serait sans tenir compte des salariés, des clients et aussi de l’entreprise.

Changer les habitudes managériales

Tout montre aujourd’hui qu’il est plus que temps de changer certaines habitudes managériales. Il faut que tous, en premier les managers, comprennent que ce sont les hommes et les femmes salariés d’une entreprise la véritable patrimoine de celles-ci. Et il est vital de leur accorder de l’importance, une grande importance. Il est révolu l’époque où on pensait que seule l’entreprise compte, que les salariés sont, justement, salariés pour offrir un travail et que les clients sont censés payer le travail fourni. Et c’est là qu’entre en jeu la gentillesse, un savoir-être, une qualité essentielle pour faire fonctionner les trois protagonistes que sont l’entreprise, les clients et les salariés. La gentillesse permet que le travail se fasse dans l’écoute, dans la compréhension et en souplesse. Pour un meilleur bien-être au travail, rien ne vaut un manager gentil.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *